J'adorais ses grands châles doux et chauds qu'elle tricotait selon les saisons. Des rouges pour l'hiver et des bleus pour l'été. Elle avait cette façon bien à elle de mélanger des fils de soie à la laine pour faire naître des nuances uniques. Elle les portait sur de longues robes fluides ou les laissait traîner sur le divan pour que je puisse m'enrouler dedans. J'adorais.